Malices dans la sacristie Vendôme 22/07/14

«L’éducation consiste à nous donner des idées, et la bonne éducation à les mettre en proportion».
Montesquieu

Pétri de philosophie classique, féru d’histoire, admirateur de la pensée scientifique et de la logique, il se livre à une critique des formes de pouvoirs dans «Lettres persanes» (1721). Il est l’un des premiers à songer à la séparation des pouvoirs en trois domaines : l’exécutif, le législatif et le judiciaire. Annonciateur du courant des Lumières françaises, il participe à la fin de sa vie à l’aventure de l’encyclopédie et meurt aveugle.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s