Peintures rupestres de huit mille ans 11/02/14

Le Tassili N’Ajjer est un des plus vastes ensembles d’art rupestre préhistorique du monde. Plus de 15 000 dessins et gravures permettent d’y suivre, depuis 6 000 av. J.-C. jusqu’aux premiers siècles de notre ère, les changements du climat, les migrations de la faune et l’évolution de la vie humaine aux confins du Sahara.

«Parler du désert, ne serait-ce pas, d’abord, se taire, comme lui, et lui rendre hommage non de nos vains bavardages mais de notre silence» ?

Théodore Monod
Troisième fils de Wilfred Monod, pasteur et théologien protestant dont l’influence spirituelle a beaucoup joué sur son fils. Théodore Monod entre au Muséum d’histoire naturelle dès 1922 puis y soutient sa thèse en 1926. Il découvre le continent africain grâce à deux missions de recherche, puis parcourt le Sahara occidental pendant plus d’un an : le zoologiste devient géologue, botaniste, archéologue, préhistorien…
En 1930, son service militaire le mène au Sahara algérien : ses recherches sont définitivement orientées vers cette région du monde dont il est devenu un éminent spécialiste. De 1953 à 1964, il parcourt 5200 km à pied et à dos de chameau à travers le Sahara occidental. Monod était aussi un écologiste chrétien antimilitariste et engagé. Il s’éteint à 98 ans.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s